first
  
last
 
 
start
stop

postheadericon berger belge chien de troupeau

LE BERGER BELGE, CHIEN DE TROUPEAU

 

                                                                  LE CHIEN DE TROUPEAU


L’utilisation du chien guide se développe dès le Moyen Age et se pratique sur tout le territoire français dès la Renaissance. La plupart de nos races régionales sont citées dans les traités d’agriculture dès la fin des années 1700. Cette utilisation est à son apogée pendant le 19ème  siècle.

L’apparition du chemin de fer limite les grands  déplacements  d’animaux, obligatoires entre les bassins de production jusqu’aux zones de consommation.

Par contre, c’est la mise en place de nœuds ferroviaires, spécialisés dans le transport des animaux qui verra se fixer les types de bergers bien connus, tels que la ville de Labrit dans les Landes avec le chien labrit, ou encore la ville de Malines en Belgique pour le malinois, la ville de Rottveil en Allemagne pour le rottveiller…

L’arrivée des importations massives de viande ovine congelée en provenance d’Australie, de Nouvelle Zélande, du Chili, d’Argentine, couplée à un écroulement du prix de la laine aboutiront à une lente diminution du cheptel ovin après la 2ème guerre mondiale.

Les moutons se maintiennent jusqu’à nos jours dans les zones de montagne (transhumance d’altitude) et seront présents jusqu’aux années 50 dans les grandes zones céréalières.

 

LE BERGER BELGE

La conduite du troupeau est l’utilisation originelle du berger belge, utilisé traditionnellement jusqu’au début du siècle dans la campine anversoise (province d’Anvers) pour le Malinois, dans la région du Brabant (région de Bruxelles) pour le Groenendael,  et dans la région de Laeken pour le  Laekenois. Ils ont été ensuite utilisés progressivement comme chien de douaniers et de police, et sélectionnés dans les épreuves de ring belges. Depuis une dizaine d’années, le Club de race a engagé un vaste effort de sélection qui a permis l’expertise d’un millier de sujets des quatre variétés au troupeau (CANT à la Nationale et en Régionales d’Elevage, soit au minimum 5 épreuves/an).

La mise en place des tests d’aptitudes naturelles, le CANT se concrétise par la volonté de vérifier dès le jeune âge des aptitudes comportementales héréditaires typiques de la sélection historique des races concernées.


Les épreuves doivent pouvoir se pratiquer facilement, le plus souvent et dans le plus de lieux possibles. C’est un premier contact avec l’utilisation qui est souvent pour le propriétaire le départ pour une pratique plus élaborée des épreuves de travail. De cette population doivent s’extraire les sujets les plus performants susceptibles d’accéder à la classe travail qui correspond souvent pour la sélection morphologique au niveau minimal des épreuves de travail, brevet ou catégorie 1 des disciplines des 1er  et 2ème groupes.

Des amateurs commencent à présenter leurs bergers aux concours sur troupeaux niveau 1 et 2, la volonté du Club étant d’amener les chiens au championnat de France toutes races.

Notre politique de sélection sera alors présente dans toutes les disciplines de sélections officielles pratiquées traditionnellement en France ou reconnues par la FCI pour les disciplines internationales.


Marie France VARLET

 

                                              belfast

                 

                                               BELFAST REBELLE DU CREPUSCULE DES LOUPS



Mis à jour (Mardi, 13 Août 2013 16:34)

 
Calendrier
Décembre 2017
D L Ma Me J V S
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6